YOCALLA

Le centre de Promotion Féminine de Yocalla fut créé en 1969. Bernadette et Emilia allaient en faire un centre pilote, modeste dans ses apparences et son infrastructure mais remarquable par son utilité et son efficacité pour la promotion des femmes boliviennes de cette partie de l’Altiplano.

Bernadette et Emilia allaient se former sur le terrain et répondre aux besoins les plus urgents: lire, écrire, acquérir les qualités de base pour bien gérer une vie familiale. Les cours théoriques partent de l’expérience familiale et des attentes des Boliviens.

1969: Fondation du Centre de Promotion Féminine.

1982: Mort de Bernadette. Une équipe exclusivement bolivienne poursuit et développe ce centre. Emilia reprend la relève avec Anita (décédée) et Mathilda.

1997: Emilia quitte la responsabilité du centre pour créer un magasin d’artisa-nat bolivien en plein centre de Potosi, à la Calle Sucre. C’est là que Bernadette avait fondé jadis une crèche pour les enfants des filles mères obligées de travailler pour nourrir leur famille.
Elvira et Hernan ont repris le travail et ont a donné un nouveau souffle au petit centre de formation. Le jeune couple habite dans la maison de Bernadette et est aidé par Emiliana. Elvira s’occupe principalement de la formation des femmes, surtout en ce qui concer-ne l’artisanat

Le Village de YOCALLA

Yocalla respire la vie champêtre. Ses habitants mènent une vie simple et rude. « Beaucoup de femmes du centre, nous confiait Emilia, sont seules car leurs maris doivent partir pour quelques mois gagner leur vie à l’étranger ». Le problème numéro un en Bolivie est actuellement le manque de travail. “On ne sait comment gagner un petit salaire pour survivre”.
Ce petit centre est totalement entre les mains des Boliviennes. Apprendre à lire. écrire, calculer, tisser... Voilà les compétences de base pour bien gérer une vie fami-liale. A Yocalla, les cours théoriques et pratiques partent de la vie concrète, des attentes des femmes pour améliorer leurs conditions de vie. Le village a son petit collège. Nous aidons financièrement l’internat.

Elvira

Elvira est licenciée en sciences sociales. Elle est responsable de la promotion fémi-nine du centre de Yocalla et a en charge trois groupes de femmes qui suivent les cours théoriques et pratiques trois jours par semaine: cours d’al-phabétisation, formation de la femme, éducation des enfants, participation à la vie du village, supervision du travail d’artisanat.
Elvira a pris en charge la formation religieuse. C’est elle qui prépare baptêmes et mariages. Elle donne aussi chaque mois des cours au Molino. En ce qui concerne la formation des femmes tant au Molino qu’à Yocalla, elle est devenue le bras droit de Mia. Périodiquement les femmes font des activités pour récolter un peu d’argent et aider les familles les plus éprouvées. Les pauvres s’entraident.

Le centre de Yocalla en 2003 Herman et Elvira Cours de couture
Fillage de la laine
préparation de la laine de lama
Femme au travail avec son enfant